La pause méditative, une pratique de Pleine Conscience

Une pratique rapide et efficace pour revenir à la Pleine Conscience, à toute heure et en tout lieu, pour échapper au pilotage automatique… que l’on soit débutant ou initiés, disponibles ou overbookés !

Méditer c’est s’arrêter ! 

Jon Kabat Zinn définit en premier lieu la Méditation Pleine Conscience par cette notion toute simple : s’arrêter. Nous vivons le plus souvent dans le tourbillon de la vie, pris par le tumulte, avec l’exigence de rapidité, d’efficacité qui nous entoure et à laquelle nous avons pris l’habitude de répondre. On peut d’ailleurs avoir cette sensation que « ça ne s’arrête jamais » ou encore s’entendre dire « je n’ai pas une minute pour moi ». Lorsque nous sommes ainsi happés par le rythme et les contingences quotidiennes nous finissons par vivre comme des robots, en pilotage automatique. Nous ne nous appartenons plus. Nous sommes comme hors de nous-même.

Comment faire ?

Nous vous invitons donc, plusieurs fois par jours, à pratiquer la pause méditative en 3 temps :

  1. CONSCIENCE : Délibérément,  je m’arrête et je prends conscience ce qui est là, dans l’instant présent : pensées, sensations, émotions… Sans jugement !
  2.  FOCALISATION : Je ramène toute mon attention sur ma respiration
  3. ELARGISSEMENT : J’ouvre mon champ de conscience au-delà de ma respiration à tout mon corps, ma posture, l’expression de mon visage.

Vous pouvez définir ces moments à l’avance : avant le repas, avant de répondre au téléphone, à chaque feux rouges en voiture etc. Ou alors, vous pouvez pratiquer de manière informelle, selon l’inspiration du moment mais c’est peut-être plus difficile au début.

L’astuce :

MindBell est une appli très utile pour cette pratique que l’on peut installer sur son téléphone. De façon aléatoire, un joli son de cloche résonne au fil de la journée pour vous aider à pratiquer l’arrêt.

Une pause pour revenir l’essentiel

La pratique de l’arrêt nous permet de revenir à nous-même, dans l’instant présent et ainsi de nous reconnecter à l’essentiel. On peut également l’utiliser dans des moments clés ou problématiques pour nous (de colère, de peur etc.) afin d’observer notre fonctionnement et l’enrayer. C’est une manière simple et très puissante de rester maître de soi, de son temps et de sa vie. Et cela ne prend que quelques respirations, une petite minute !